Galeries

Prénoms mixtes : Alexis, Eden, Lou, Morgan, Charlie…


Voir le diaporama

Certains prénoms sont aussi bien portés par des filles que par des garçons. Ce sont les prénoms mixtes. Question de mode car, selon les époques, un sexe l'a davantage emporté sur l'autre ! Alexis, Eden, Lou, Morgan, Charlie : origine, signification, date de fête… tout sur ces prénoms mixtes.

Top des prénoms

Les prénoms royaux

Les prénoms interdits dans le monde

TOUS NOS THEMES PRENOMS >>

A lire aussi : les meilleures poussettes

Prénoms mixtes : Alexis, Eden, Lou, Morgan, Charlie… (10 photos)

Charlie

  • Du germanique "kart", signifiant viril, il est la forme américaine de Charles.
  • En dépit de son étymologie "virile", Charlie est un prénom qui se donne aussi bien aux petites filles qu'aux garçons.
  • Nombreux sont les saints ayant porté ce prénom. Il se fête avec saint Charles Borromée, grand ecclésiastique italien du XVIe siècle, nommé archevêque à 22 ans qui participa au Concile de Trente.
  • Sa fête : le 4 novembre.
  • Son dérivé : Charly.

Morgan

  • Du celte "mawr", grand, et "can", brillant. Cela signifie aussi né de la mer en breton. Morgan est un prénom mixte. Sans y avoir été très fréquent, Morgan a d'abord été en usage en Bretagne. Dans les récits de la Table Ronde, Morgane, sœur du roi Arthur, est une fée guérisseuse.
  • Morgane a fait ses premiers pas en Bretagne dans les années 1970, même si les Bretons lui préfèrent souvent l'orthographe Morgan, sans "e" final, ou Morganne.
  • Sa fête : le 8 juillet avec Morwenna ou le 23 mars.
  • Son dérivé : Morgane.

Lou

  • Diminutif de Louis ou Louise, son étymologie vient du germain ancien "hlod", illustre, et "wig", combattant. Dans les pays anglo-saxons, c'est un diminutif de Lewis.
  • Dans le sillage des grands classiques que sont Louis et Louise, Lou a fait une arrivée remarquée. Des Lou célèbres ? L'actrice Lou Doillon, fille du réalisateur Jacques Doillon et de Jane Birkin, et Lou Reed, le rocker américain, de son vrai nom Lewis Adam Reed.
  • Sa fête : Lou au masculin se fête le 25 août avec Louis. Au féminin, le 15 mars avec Louise.
  • Ses dérivés : Louisa, Louison, Louisette, Luis, Luisa…

Andréa

  • De Roumanie ou d'Italie, ce dérivé d'André vient du grec andros, homme, viril, courageux.
  • Andréa est un prénom mixte. Le féminin l'emporte depuis longtemps grâce à sa terminaison en "a". Mais le masculin, très apprécié de nos voisins italiens, passe les frontières.
  • Evangélisateur, saint André l'Apôtre, frère aîné de saint Pierre, fut crucifié sur une croix en X, appelée depuis croix de Saint-André. Patron de la Russie et de l'Ecosse, il protège aussi la Bourgogne.
  • Sa fête : le 30 novembre.
  • Ses dérivés : Andréas, Andrea, Andrieu, Andéol, Andrew, Andy, Andrei.

Dominique

  • Du latin dominicus, qui appartient au Seigneur.
  • En France Dominique est un prénom mixte, mais la version féminine n'est apparu qu'au XIXe siècle et n'a jamais égalée son homologue masculin.
  • Saint Dominique (1170-1221) fut le fondateur de l'ordre des Dominicains. Dominique était également le prénom attribué aux enfants baptisés le dimanche, surtout sous la forme espagnole Dominico. L'île de Saint-Domingue doit d'ailleurs son nom au fait qu'elle a été découverte par les Espagnols un dimanche !
  • Sa fête : le 8 août.
  • Ses dérivés : Dominic, Domingo, Dominga, Domenico, Douménic, Mingo, Nika, Nikoucha.

Eden

  • Plaisir et délice, voilà ce que signifie "eden" en hébreu.
  • Ce nom évoque dans la Genèse le jardin duquel seront chassés Adam et Eve. Ce prénom se répand au féminin chez les Puritains dès le XVIIe siècle, puis dans les pays anglophones où il se développe sous une forme mixte. Eden était le nom de l'un des petits fils de Moïse. Aujourd'hui, il connaît un certain succès en France, davantage au féminin.
  • Sa fête : le 1er novembre à la Toussaint, l'Eden se référant au paradis, celui où vont tous les saints.

Alexis

  • Du verbe grec "alexein", protéger, Alexis est un dérivé d'Alexandre, mais a pris très tôt son autonomie. Aux Etats-Unis et dans plusieurs pays anglophones, Alexis est un prénom féminin. En France, au contraire, il est presque exclusivement masculin, mais quelques petites filles le portent. Il est très courant en Russie.
  • Au XIe siècle, la légende d'un jeune et riche Romain du Ve siècle, parti vers l'Orient à la recherche de Dieu, eut un immense succès. Aujourd'hui, pour la fête, on se réfère plus à Alexis Falconieri, fondateur au XIIIe siècle des Serviteurs de Marie.
  • Sa fête : le 17 février avec Alexis ou le 22 avril avec Alexandre.
  • Ses dérivés : Alessi, Alex, Alejo, Alexei, Alexa…

Camille

  • Du latin "camillus" signifiant messager, enfant noble, il est probablement d'origine étrusque. Le mot camilli désignait les jeunes Romains qui assistaient le grand prêtre au cours des sacrifices. Il fut d'abord attribué aux garçons, mais s'étendit très vite aux filles.
  • En France, il eut du succès surtout à partir du XVIII e et au début du XX e siècle. Dès les années 1970, c'est surtout une offensive féminine !
  • Saint Camille de Lellis était un militaire italien du XVIe siècle qui fonda, à Rome, l'Ordre des serviteurs des malades, à l'origine de la Croix-Rouge. C'est le saint patron des malades et des hôpitaux.
  • Sa fête : le 14 juillet.
  • Ses dérivés : Camilo, Camilla, Millie, Cammie, Kamilka, Mila, Milla, Milo.

Maxence

  • Du latin maximus, signifiant le plus grand.
  • Maxence est le nom d'un empereur romain du début du IVe siècle. Ce prénom était en vogue à la Révolution française.
  • Sainte Maxence vécut au Ve siècle près de Senlis. Reste, en souvenir, la ville de Pont-Sainte-Maxence, dans l'Oise.
  • Pourtant porté également par un empereur romain, ce prénom fut pendant des siècles exclusivement féminin, probablement à cause de son saint patron qui était en fait une sainte. Cette Irlandaise venue s'installer en France à la fin du Ve, fut tuée par des païens. Aujourd'hui, il est surtout masculin et est un concurrent sérieux pour Maxime.
  • Sa fête : le 26 juin.
  • Ses dérivés : Max, Maxime, Maximilien, Maximin, Maxine.

Sacha

  • Du grec alexein, défendre, et andros, homme, viril, courageux.
  • Prénom mixte, Sacha est le diminutif slave d'Alexandre. En France, c'est un prénom indépendant depuis le début du XXe siècle. D'origine grecque, saint Alexandre fut martyrisé à Lyon au II e siècle. Mais de nombreux autres saints portent ce prénom.
  • Sa fête : le 22 avril avec Alexandre ou le 30 août, date vouée en Russie à un saint orthodoxe, Alexandre Newski (1220-1263), héros national après sa victoire sur les Suédois sur les rives de la Neva.
  • Ses dérivés : Sasha, Sania, Sander.

A découvrir :